Aller au contenu

Menu principal :

CATEGORIES

DANSES ACADEMIQUES

DANSE CLASSIQUE.

La danse classique, également connue sous le nom de ballet, est un genre de danse qui rassemble plusieurs techniques et mouvements spécifiques et gracieux. En outre, le ballet est le nom qui permet de faire allusion à la pièce musicale composée pour être interprétée par le biais de la danse. Cette danse est apparue pendant la Renaissance, à l’époque où les mariages et les évènements aristocratiques étaient célébrés avec des danseurs de la cour, lesquels montraient leurs adresses. Au fil du temps, les mouvements et les pas de danse se sont améliorés voire perfectionnés.
Le ballet peut constituer une pièce autonome ou être intercalé au sein d’un opéra ou d’une œuvre de théâtre. Parmi les nombreux types de danses classiques, nous retiendrons le ballet courtois, le ballet romantique et le ballet d’action.

La danse classique exige une importante concentration du danseur, lequel doit exécuter des mouvements corporels avec une grande précision et coordination. L’entrainement est indispensable dans la mesure où la plupart des formes du ballet requièrent beaucoup de souplesse et d’élasticité.

Le ballet classique est considéré comme l’un des types de danse les plus difficiles à apprendre et à maîtriser, mais c’est également le support de toutes les autres danses. Les principes fondamentaux de la technique du ballet restent les mêmes: attitude générale du corps, position adéquate, alignement de la tête et des épaules dans une verticale, quantité et qualité des mouvements de jambes et des bras ainsi que la force et la souplesse.


MODERN JAZZ.
Perpétuel métissage des rythmes, des formes, des genres, des modes, des techniques et des styles, empruntant aux traditions gestuelles les plus diverses, voire les plus antinomiques, la danse modern jazz aménage par d’étranges juxtapositions un syncrétisme culturel complexe et provocateur accordé au rythme de la ville. De l’ « urban folk dance » de J. Cole au « trademark of the city » de L. Horst, le jazz citadin véhicule une certaine idéologie sur la liberté du corps ou par le corps. Elle est vécue par ses pratiquants comme une danse qui nécessite une technique sérieuse mais qui doit correspondre à un vécu intérieur.

A mi chemin entre la danse classique et la danse contemporaine, la danse modern jazz issue des danses afro américaines, allie harmonieusement les rythmes syncopés, les isolations du corps, la dynamique tout en favorisant l’expression individuelle et le « feeling ».


DANSE CONTEMPORAINE
Résultant d'abord d'une volonté de se démarquer des générations antérieures, mais aussi de questionner les limites du spectacle vivant, les danseurs et chorégraphes contemporains se sont emparés du concept et se le sont approprié, reconnaissant tacitement entre eux une manière identique d'aborder les problématiques du mouvement et du corps en représentation. Les ateliers d'improvisation et l'improvisation sur scène (comme l'ont fait Steve Paxton ou Simone Forti) deviennent un important moyen d'exploration des capacités de mouvement du corps et d'expression personnelle pour les danseurs-chorégraphes.

BARRE AU SOL.

La réalisation des exercices au sol offre un bon soutien et permet d'éviter de penser à la gravité. La position allongée protège des blessures du dos tout en permettant de travailler son alignement et sa musculature.

DANSES LATINES | AFRICAINES | CARIBEENNES

BACHATA.
La bachata est un rythme dansant originaire de République dominicaine, plein de folklore. On peut le considérer comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d'autres influences musicales d'origine africaine et avec d'autres styles comme le son, le merengue, le cha-cha-cha et le tango.
La bachata est jouée par plusieurs guitares (deux ou trois), accompagnées de percussions (bongo, maracas, güira) et une basse. On parle aussi de bolero campesino, bolero antillano ou cancion del amargue, une musique associée pendant longtemps aux couches sociales les plus défavorisées de Saint-Domingue. Au tout début, la bachata était dédaignée car c'était une musique qui provenait des classes sociales basses.
À ses débuts, elle était très peu diffusée en radio. L'expansion du tourisme en République dominicaine dans les années 1980 a fait donner à la bachata une popularité internationale, et est devenue un symbole de la République dominicaine.

SALSA CUBAINE.
À Cuba, le mot salsa est très peu utilisé pour parler de musique (il a été adopté pour désigner la danse casino pour les touristes). On continuera à parler de Casino ou de Son ; celui-ci sera modernisé par le groupe de Juan Formell, Los Van Van et s'appellera d'abord songo, avant de devenir la timba à la fin des années 1980, avec NG La Banda. En couple ou en forme de cercle, 'la rueda de casino', est très ludique et assure une ambiance de groupe sympathique. Cuba est riche en variantes et en styles : callejera, de Trinidad, de Santiago, de La Havane ...

SALSA PORTORICAINE (Mambo).
En danse, l'appellation salsa « portoricaine » (ou « porto ») est typiquement française (en musique, la salsa portoricaine (salsa puertorriqueña en espagnol), désigne normalement n'importe quel style de musique salsa jouée par des portoricains, mais en France cela désigne les musiques préférées des danseurs de salsa : la salsa "dura" des années 1970 (Fania et autres) ou de groupes actuels faisant revivre le son de cette époque, certains mambos et morceaux de latin jazz, etc.). Ce style ne vient absolument pas de Porto Rico mais des États-Unis. Les Français appellent les différents style de "salsa en ligne" salsa portoricaine car c'est lors d'un congrès de salsa qui avait lieu à Porto Rico que des danseurs français ont découvert cette façon de danser qui est originaire des États-Unis en fait (Eddie Torres est considéré comme un des fondateurs de cette danse).

SAMBA.
La samba se pratique en solo ou en couple sous de nombreuses variantes. La samba « solo » la plus connue reste la Samba No Pé (samba de pieds) qui est celle que l'on pratique majoritairement lors des carnavals. La samba est alors une danse très complète car chaque partie du corps est utilisée. Les jambes bougent d'avant en arrière ou inversement d'une manière bien particulière tandis que les bras balaient l'air au niveau du bassin. Il existe un grand nombre de pas.

Kizomba
"Kizomba est un genre musical et de danse originaire d'Angola. Le terme "Kizomba" provient de l'expression linguistique Kimbundu, qui signifie "fête". Kizomba en tant que danse est née dans les années 80, à Luanda, après de grandes influences musicales du Zouk (Antilles) et a son origine dans le Semba. Dès les années 50/60 les personnes dansaient le Semba et d'autres danses traditionnelles en Angola.
Kizomba est une danse extrêmement belle et sensuelle, étant également explosive et contagieuse, qui a conquis le monde ces dernières années comme un son qui reste dans les oreilles et une danse qui séduit nos âmes. Kizomba est pour beaucoup de danseurs latino un souffle d'air frais, apportant quelque chose de nouveau et d'excitant, et parfait pour tous ceux qui veulent entrer dans le monde de la danse à cause de sa douceur et la facilité de ses pas de base, permettant à n'importe quel novice d'évoluer progressivement vers des pas plus complexes, et plus important encore permettant à un débutant de profiter du plaisir de la danse sociale beaucoup plus tôt que tout autre type de danse à deux. Kizomba est une danse qui permet au couple d'interpréter la musique sur laquelle ils dansent et, selon l'intimité du couple, se révèle être une danse extrêmement proche avec des mouvements lents et sensuels, requérant une grande habileté de guidage et de complicité entre l'homme et la femme, ou une danse plus ouverte avec des pas plus rapides, jeux de jambes et des astuces. Dans les deux cas, danser la kizomba offre une expérience chaleureuse et unique que vous voudrez répéter encore et encore...

Semba
Le Semba est une musique urbaine d’Angola née dans la première moitié du XXe siècle dans la capitale, Luanda. Il est issu de la fusion d’éléments traditionnels et d’apports plus modernes. Son nom viendrait d’une danse rituelle appelée "Massemba"(coup de nombril). Cette danse existe aussi au Brésil sous le nom d’"Umbigada".

Un des noyaux principaux de sa création fut le groupe "N’Gola Ritmos" dans les années 40. Son leader, "Liceu" Vieira Dias, voulait créer une musique africaine moderne chantée en langue locale, en réaction à la culture dominante du colonisateur portugais, qui dénigrait les traditions africaines. Union de rythmes bantous (la principale ethnie du pays) et d’harmonies européennes, avec quelques touches brésiliennes et cubaines, l’âme du Semba n’en reste pas moins profondément africaine.
Chacun jouant le Semba un peu à sa manière, l’apport des instruments électriques, de la batterie, des cuivres, l’influence de rythmes comme le Merengue, le Zouk ou le Soukouss ont profondément modifié le Semba des précurseurs.

DANSES AFRICAINES.
Les DANSES AFRICAINES , il y en a beaucoup car l'Afrique est un grand continent. Les danses proposées sont essentiellement des cours autour du n'dombolo, et du couper-décaler ou (coupé-décalé).

le Ndombolo est basé sur un mouvement de balance du corps d'avant en arrière. À ce balancement de base se rajoutent un déhanchement précis du bassin et des figures rapides, plus ou moins complexes, exécutées avec les bras et les jambes. La position de départ s'inspire de celle des danses africaines traditionnelles, avec les genoux légèrement pliés et le buste basculé en avant. Cette posture permet notamment de mettre en valeur le mouvement de déhanché. Alors que les ondulations du bassin se font d'une manière plus douce et sensuelle pour les femmes, ils sont saccadés et rapides pour les hommes. Le Ndombolo comporte une dimension d'expression faciale importante, elle permet d'ajouter des mimes et de compléter la danse avec une communication avec le public. En France, quelques professeurs de danse sont spécialisés dans le Ndombolo.


DANSES URBAINES

HIP HOP.
Le terme de breakdance vient des médias, le terme correct pour parler de cette danse est le b-boying. Les danseurs sont également appelés breakers ou B-boys (B-girls pour les danseuses), le B signifiant break. En 1970, apparait le locking avec comme créateur Don Campbell. Il fera partie d'un groupe légendaire : les Lockers. L'émission de télévision Soul Train est déterminante dans la diffusion de ses danses car cela est la première fois qu'elles ont été visibles à la télévision.

À peu près au même moment en 1978, Boogaloo Sam invente le popping et le groupe Electric Boogaloo Lockers. Le locking et le popping sont plus communément appelés les funk-styles. Fait son apparition une danse dans les années 1980 du hip-hop freestyle à New York. Il a vulgairement été appelé en France en 2003 « new style », terme commercial[réf. nécessaire]. On le confond aussi avec le street jazz, appelé dans les studios de danse : LA style.

C'est avant tout une danse de club, car elle est née dans les clubs, au moment où les minorités ethniques et gays subissaient de nombreuses ségrégations (voir Paris Is Burning (en)). Aujourd'hui[Quand ?], ces danses se sont exportées dans le monde grâce à Internet, les événements de danse (battles) et les danseurs qui parcourent le monde pour les transmettre.

STREET JAZZ.
Le street jazz naît de la fusion entre les techniques de la danse Jazz et de la danse Hip Hop. Cette discipline s'effectue sur des musiques actuelles et alterne lenteur et rapidité. En plus d un travail corporel les changements rythmiques et dynamiques favorisent la musicalité de l'élève.

RAGGA DANCEHALL.
Le ragga, abréviation de raggamuffin (« va-nu-pieds », « galopin »), désigne une attitude liée à un milieu social (débrouillard) et un sous-genre musical issu du reggae, la branche consciente du genre dancehall. Né d'une association entre état d'esprit et genre musical, cet amalgame ne se retrouve principalement qu'en France et en Espagne ; aux Pays-Bas on dit bubbling. Le terme ragga est donc proche du terme dancehall, quelle que soit l'époque à laquelle on fait référence.

Ragga en français sert à préciser une séparation avec le reggae. Le mot ragga est l'équivalent du mot dancehall.

Le ragga dancehall, appelé encore raggamuffin, est la variante la plus populaire du dancehall en Jamaïque actuellement. Il s'agit de deejays posant sur des rythmes agressifs (c'est-à-dire plus violents que le reggae) et non plus root.
DANSES DU MONDE

DANSES THAITIENNES.
C'est une danse qui mime une histoire, une légende ou la vie du quotidien sur différents styles de danse et de chant :
- Aparima
- Ote'a
- Aparima ou Ote'a Vava
- Pao'a
- Hivinau
- .......
Ces danses comprennent des mouvement de bras, de hanche ou de pieds. Des déplacements dans un espace bien définit selon l'histoire que nous voulons raconter. Rien est fait au hasard ! Chaque mouvement des bras et des mains possède une signification symbolique qui accompagne un récit gestuel d'une légende, comme le tu’e (le coup de pied) ou le pa’oti.
Les Ote'a sont formés de percussion à base de to'ere, Pahu, faakete, ...
Le rythme des percussions et le balancement des hanches de la danseuse sont liés, où se succèdent des phases lentes et d'accélérations rapides.
Le Ori Tahiti se danse généralement avec des costumes végétaux, 'ahu more plus communément appelé more, des jupes enfibres végétales, et des couronnes. Les hommes (tane) sont torse nu et souvent tatoués, et les vahine portent des soutiens-gorge en noix de coco. D'autres costumes sont également utilisés, fabriqué en feuilles de auti sacré, en tissu pareo ou entapa, plus généralement réservés aux aparima.

DANSE ORIENTALE.
La danse orientale est traditionnellement pratiquée par les femmes, qui expriment par cet art leur féminité, leur vitalité, mais aussi leurs sentiments, joies et peines. Il en existe plusieurs styles, dépendant du pays d'origine, et aussi de multiples fusions émergentes. De façon générale, cette danse se caractérise par la dissociation des parties du corps (isolations) qui peuvent bouger indépendamment l'une de l'autre. Cet art compose aussi bien avec les rythmes saccadés que lents et fluides. Elle peut utiliser comme accessoire un voile (ou deux : double voile voire plus), des ailes d'isis (voile plissé), canne (Saadi: parodie de la danse des hommes (rasq tahtib) avec leurs bâtons), Melaya Leff (grande étoffe séparée au milieu par une broderie et décorée avec des paillettes dorées ou argentées), sagattes, Shamadan (candélabre porté sur la tête) ...

FLAMENCO.
"Le flamenco …tout d’abord, c’est un cri venant des profondeurs, sorti presque brut des entrailles : un cri rebelle, un cri d’amour ou de deuil. Par ce cri sont transcendés sentiments et émotions en un art d’une force impressionnante, qui vous chavire jusqu’au tréfonds de l’âme et lorsqu’il vous atteint, vous êtes touchés à jamais par son expression sauvage et flamboyante. Le baile prend ce cri en son cœur et le métamorphose en gestes puissants et fulgurants, en rythme ardent, en immobilité hiératique … Le flamenco nous emmène sur le chemin de l’indicible."

DANSES IRLANDAISES.
Toutes ces danses s'effectuent dans un même style : le corps très droit, il y a peu de mouvements de bras ou alors très raides ; quand on danse seul, les bras sont tendus, le long du corps, légèrement tirés vers l'arrière. Il est d'usage de serrer les poings, ce qui amène naturellement les bras à une bonne position, sans être crispé. Chaque danse commence en cinquième position classique.

LINDY HOP.
Le Lindy est une danse riche et diversifiée. Le Lindy se danse sur des musiques Swing, avec un tempo allant de 20 à 55 mesures par minute (MPM). Le Lindy Hop est l'ancêtre du rock qui s'en rapproche par le style musical et le pas de base. Le lindy hop se danse habituellement sur des musiques avec une pulsation régulière : la période "swing" du jazz (années 20-30) permet de trouver beaucoup de musiques adaptées à cette danse.

JAZZ ROOTS.
Danse afro-américaine solo des années 1930 avec comme racines principales les danses africaines, les claquettes et le charleston. Contemporain du lindy hop, il partage le même esprit d’exubérance, de gaieté, et bien-sûr la même musique...

BLUES.
"Aujourd’hui, les danses Blues s’inspirent des anciennes formes mais incluent également différents concepts modernes comme la connexion entre soi, le partenaire et la musique, l’improvisation, le mouvement corporel,…Néanmoins, la danse Blues gardera toujours le côté émotionnel qui est primordial, le danseur interprète la musique. Techniquement, le Blues se danse la plupart du temps en position fermée ou semi-ouverte et est basé sur un transfert de poids d’un côté à l’autre."

WECANDANCE.
Wecandance est une concept unique créé par un chorégraphe professionnel, le wecandance n est pas un cours de danse ni de sport c est une animation chorégraphique menée par un danseur professionnel et non un prof de danse. Il permet à tous de découvrir l'univers de la danse et du spectacle , tous les styles peuvent y être abordés.
YOGA | BIEN ETRE | ARTS MARTIAUX

YOGA.
Le yoga est l'une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne astika. Il est devenu, particulièrement en Occident, une discipline visant, par la méditation, l'ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel.
Les quatre voies (marga) traditionnelles majeures de yoga sont le jnana-yoga, bhakti-yoga, karma-yoga et raja-yoga.
Le terme yoga est communément utilisé aujourd'hui pour désigner le hatha-yoga, même si cette discipline n'en est qu'une branche.

GYM SUEDOISE.
La Gym Suédoise® est un sport complet élaboré en collaboration avec des médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes. Chaque séance est structurée en séquences pour une stimulation optimale du système cardiovasculaire, des muscles et des articulations en préservant l'intégrité physique de chacun. Sans oublier les exercices d'équilibre et de coordination, recommandés pour entretenir et renforcer les capacités psychomotrices. Les séquences s'enchaînent pour une dépense d'énergie maximale sans épuisement : échauffement, exercices cardio, renforcement musculaire, récupération active, étirements.

PILATES.
La méthode Pilates est une gymnastique douce du corps qui est composée d'un ensemble d'exercices posturaux et en mouvements. Ces exercices ont pour but de renforcer et d'étirer nos muscles profonds et stabilisateurs afin d'optimiser l'utilisation de nos muscles apparents et d'améliorer notre alignement corporel.

ZUMBA.
La Zumba est un programme d'entraînement physique combinant des éléments d'aérobic et de la danse jazz. Les chorégraphies s'inspirent principalement des danses latines (salsa, merengue, cumbia, reggaetón, kuduro…), mais aussi de styles variés comme le bollywood, la danse du ventre ou le swing. Selon le site de la compagnie Zumba Fitness LLC, plus de 12 millions de personnes participeraient hebdomadairement à un cours de Zumba, qui sont offerts dans environ 110 000 endroits répartis dans 125 pays

BOXE.
La boxe englobe un ensemble de disciplines cousines, d'opposition où comptent le nombres de touche et l'efficacité.
Elle peut etre française, anglaise, américaine ou thaillandaise. Elle peut utiliser les poings, les pieds, les genoux, ou tout à la fois.
Elle peut se pratiquer sans porter les coups "à la touche" et de manière ludique, en appuyant ses coups ou même en version fitness, par les femmes, les hommes, les enfants, les seniors. Tout le monde peut y trouver la passion et être piqué par le virus.

TAEKWENDO.
Le Taekwon-Do est composé de mouvements de base, de formes, de jeux d'équilibre, de combats et de techniques d’autodéfense étroitement interalliés. Il est impossible de séparer une partie de l'entraînement d'une autre. Les mouvements de base sont nécessaires aux combats et aux formes. Les combats et les formes sont indispensables au perfectionnement des mouvements de base.

En terme simple, le Taekwon-Do est un type de combat sans arme dans un but d’autodéfense. Cependant, c’est bien plus que cela ! C’est l’usage scientifique du corps dans une méthode d’autodéfense. Le corps vient à utiliser de façon ultime ses propriétés suite à un entraînement intense de sa matière et de son esprit.
THEATRE | CHANT  | COMEDIE MUSICALE |  BURLESQUE


Studio Bleu Danse.
14 Boulevard Poissonnières
75009 PARIS

Horaires :
7/7 jours 10h - 00h
t. 01 45 23 16 03
info@studiobleu.com
Rejoignez-nous.
Retourner au contenu | Retourner au menu